Top 5 des données FAB-DIS à travailler en priorité

Ça y est, vous êtes décidé à travailler la qualité de votre fichier FAB-DIS ? 

Très bonne idée, cela augmentera la qualité de vos fiches produits et rendra très heureux vos distributeurs (pourquoi s’en passer ?).

Reste désormais à savoir par quoi commencer. 

Et là, ça se complique. 

(La notice FAB-DIS 3.0 fait 192 pages.)

 

Pour éviter de décaler à nouveau ce projet, voici le top 5 des champs FAB-DIS à travailler en priorité pour booster votre taux de conversion sur le site de vos distributeurs.

Les 5 attributs FAB-DIS à travailler en priorité

1. Le Libellé 80

C’est le titre de votre produit. C’est donc la première information que découvrira un acheteur naviguant sur votre produit. Et comme la première impression est souvent la bonne, autant ne pas se tromper ! 

Pour le construire, essayez de donner : 

  •  la nature du produit (à quoi il sert).
  • sa gamme ou sa série.
  • ses principales informations techniques.

ex : Disjoncteur DNX3 4500 – auto-auto – U+N 230V 10A – 4,5kA – courbe C – 1 module

Évitez les libellés trop « marketing ».

Les descriptions marketing apparaîtront plus bas sur la fiche produit. 

 

Attention : votre libellé ne doit pas être trop court sous peine de ne pas être accepté (> 40 caractères). Le libellé court (40 caractères max) sera lui utilisé principalement pour un usage interne (ERP).

 

Astuce : 

La fonction Excel suivante vous permettra de surveiller la longueur de vos libellés. (remplacer A1 par la cellule de votre libellé, puis étirez cette formule).

 

=SI(NBCAR(A1)>80; « Trop long »; SI(NBCAR(A1)<40; « Trop court »; « Longueur acceptable »))

2. La photo (plusieurs si possible )

Une fiche produit sans photo, ça donne ça : 

Une fiche produit sans photo générera très peu de ventes

Tout le monde sait ce qu’est un iphone.. mais est-ce qu’on est prêt à dépenser autant d’argent sans pouvoir visualiser le produit qu’on achète ? (moi non) 

Des produits sans photo, c’est l’assurance de rater énormément de vente. 

Il est même fortement conseillé de disposer de plusieurs photos pour chaque article.

Mettez-vous dans la peau du client final, qui, s’il achète en ligne, n’a que le moyen des images pour se projeter sur le produit.

Une photo, c’est donc le strict minimum.  

Avec de multiples images pertinentes, les sites webs augmentent leur taux de conversion de 40%

Quelques bonnes pratiques pour vos photos : 

  • Essayer de prendre vos produits sous différents angles 
  • Adopter un fond blanc ou transparent si possible
  • Les photos “en situation” sont très également très efficaces pour visualiser le produit

3. L'argumentaire marketing

  • Ce texte a pour objectif de mettre en avant les caractéristiques techniques de vos produits, et son avantage comparatif. 

Beaucoup d’acheteurs vont aller vite dans leur lecture, allez donc droit au but dans le fond et dans la forme

Utilisez des bullets points pour lister les différents avantages de manière claire et précise. 

C’est souvent un travail plus long et chronophage.. Plusieurs options s’offrent à vous pour rédiger ces contenus :

  • Si vous faites partie d’un groupe qui dispose déjà de son site internet, essayez de récupérer les argumentaires existants (potentiellement à traduire et à modifier pour le référencement)

Sinon, concentrez-vous dans un premier temps sur vos 80/20.

Le 80/20

Le principe du 80/20 est souvent observé dans de nombreux secteurs, où 20 % des produits génèrent 80 % des ventes. 

Se concentrer sur les produits les plus rentables vous permettra d’optimiser vos efforts.

Ainsi, au moment de rédiger ou de réviser vos contenus marketing, priorisez les produits qui contribuent le plus significativement aux revenus de l’entreprise. 

Vous pourrez par la suite vous concentrer sur le reste de vos produits

Vous pouvez aussi utiliser l’IA pour générer un premier argumentaire à enrichir / compléter manuellement. 

4. Les mots clés

Vouloir une page produit qui cartonne, c’est bien ! Mais encore faut-il que vos acheteurs arrivent sur vos pages produits…

 

Le rôle des mots clés est de permettre à vos produits de remonter sur les moteurs de recherche de vos distributeurs. Il est donc impératif de les travailler en priorité.


Des bonnes pratiques pour définir vos mots clés : 

 

  • Utiliser les termes technique utilisés couramment par vos clients.

     

  • Utiliser les termes qui ne sont pas déjà dans vos libellés (ceux-ci sont déjà utilisés dans le moteur de recherche).
  • Si vous avez un service marketing en interne, vous pouvez leur demander quels sont les mots clés qui sont utilisés pour l’optimiser le référencement de votre propre site internet.

5. La classe ETIM

ETIM est la classification permettant de décrire les informations techniques de vos produits.

 

Ces informations sont évidemment essentielles pour un acheteur qui cherche un produit pour un usage professionnel. 

 

Par ailleurs, les informations techniques sont souvent utilisées dans les moteurs de recherche pour permettre aux acheteurs de rapidement trouver les produits qui correspondent à leurs besoins : 

Pour trouver la classe ETIM correspondante à chaque produit de votre catalogue, vous pouvez vous aider de la plateforme CMT (mise à disposition par ETIM International) ou directement utiliser une solution partenaire (comme Daiteo 😇)

L’IA peut aussi être un allié pour faciliter le travail de mapping entre vos familles et les classes ETIM. 

 

Appliquez ces conseils vous permettra d’améliorer la qualité de votre FAB-DIS, de vos relations avec vos distributeurs et surtout augmentera la visibilité de vos produits, et donc votre chiffre d’affaires.

Mais remplir un fichier FAB-DIS n’est jamais une mince affaire, d’autant plus lorsqu’il faut mettre à jour ses produits régulièrement, ou s’adapter aux nouvelles versions du standard (comme la version FAB-DIS 3.0)

Daiteo accompagne les fabricants pour créer, mettre à jour et améliorer leur FAB-DIS.

Découvrez comment ci-dessous !

Articles similaires